Entre Parents-thèses
Journal semestriel des
"ENFANTS DU DIVORCE 59/62"
n°23 - janvier 2013

 
 

Flash info

Ici des bénévoles oeuvrent pour promouvoir et obtenir que soit reconnu aux enfants leur droit inaliénable de bénéficier pleinement de leur deux parents. Agissons ensemble pour que soit reconnu à tout enfant le droit absolu de conserver ses deux parents et de faire bénéficier les enfants des apports affectifs, psychologiques et éducatifs de ceux-ci.

LETTRE OUVERTE MARS 2008
Écrit par Alain Moncheaux   
Jeudi, 27 Mars 2008 00:43
« Injustice et droits bafoués au quotidien !… »
Oui, la violation des droits de visite et de communication entre un parent et un enfant est un crime. Les autorités islandaises sont coupables de « violation du droit au respect de la vie familiale ».(La Convention Européenne des Droits de l’Homme (article 8)).
 
Il est plus qu’inqualifiable d’assister et d’être toujours les témoins de telles injustices vécues en Islande entre Laura, âgée de 8 ans, et son papa, François Scheefer. En effet, depuis des mois et des mois, des années même, les relations entre Laura Scheefer et François Scheefer sont malmenées, impliquant des violations de plus en plus sérieuses vis à vis des droits de l’Enfant (articles 9,18,…), mais aussi des droits de l’Homme (article 8).
 
 
Pour nous, ASSOCIATION SOS ENFANTS DU DIVORCE de la Région Nord/Pas-de-Calais, oeuvrant depuis vingt-sept ans pour la promotion de la coparentalité, une coparentalité réaffirmée et renforcée par la loi française du 4 mars 2002, et oeuvrant pour le respect des droits de l’Enfant, il est de notre devoir de dénoncer et faire savoir à tout citoyen soucieux de justice, à tout parent, que la situation vécue par Laura, vécue pas son père, vécue par sa famille paternelle, est totalement inadmissible et même abjecte.
 
La mère de Laura, qui se croit sans doute au-dessus des lois, ne cesse de bafouer les règles les plus élémentaires de respect vis à vis de Laura. Elle n’a que faire des décisions de justice. Elle impose des décisions islandaises alors que l’affaire ne concerne que des Français et que l’application de la loi française a été demandée depuis 2001, conformément aux règles de droit international privé. Non seulement, elle a imposé la loi islandaise, mais elle ne la respecte même pas, ni la loi française non plus d’ailleurs.
ELLE IMPOSE SA LOI !
 
Une affaire inhumaine et totalement irrespectueuse envers les droits de l’Enfant et qui continue depuis 27 mois, soit plus de 810 jours… !
 
 
Le simple fait de laisser agir la mère de Laura ainsi implique la complicité du système judiciaire islandais. C’est grave. Ce sont non seulement les droits de visite entre Laura et son père qui sont violés, mais ce sont aussi ses droits de communication et de correspondance qui sont tout autant violés au quotidien. Et, c’est en toute réelle impunité que ces faits graves et irresponsables sont perpétrés par la mère de Laura.
Dans ce tourbillon de souffrance, il y a surtout une petite fille de 8 ans que tout un système semble ignorer ou ignore sciemment (irresponsabilité ?, lâcheté ? politique de l’autruche ?…) Halte aux massacres !
 
 
Où se trouve donc la mise en application de la coparentalité légitime à tout enfant ?
Est-ce un mal que d’aimer sa fille, que de lui apporter assistance en cas de réelle nécessité, et que d’être un parent soucieux, réclamant la chose la plus naturelle qu’il soit : permettre à une enfant de pouvoir s’épanouir, communiquer et se développer en toute équité auprès de ses DEUX parents, une coparentalité légitime pour tout enfant ? Laura, comme tout autre enfant, a le droit le plus total de vivre, de s’épanouir et de communiquer avec ses deux parents en toute équité. Son Papa a le droit de vivre également auprès de sa fille et de pouvoir enfin mener une vie paisible et non d’être persécuté.
Mise à jour le Lundi, 02 Juin 2008 14:03
 
<< Début < Précédent 51 52 53 54 55 56 Suivant > Fin >>

Page 56 sur 56

Derniers articles
Articles les plus lus

 

" Pour une responsabilité parentale égale en cas de divorce ou de séparation "